Faut-il avoir peur des lampes fluocompactes ?

Publié le

Vous le savez sans doute : les ampoules à filaments ou à incandescence vont peu à peu disparaître des rayons des supermarchés. Déjà, depuis le mois de juin, les ampoules de 100 watts ne sont plus commercialisées. En septembre 2012, vous n'en trouverez plus aucun modèle.

Elles vont laisser la place aux lampes fluocompactes (ou basse consommation), moins énergivores, d'une durée de vie plus longue et aussi -ça c'est plus embêtant- plus chères. Sauf qu'on en entend de toute sorte sur ces nouvelles ampoules. D'ailleurs, vous avez peut-être reçu cette vidéo qui circule actuellement sur le Net : 




Inquiétant, non ? Les lampes fluocompactes sont-elles aussi dangereuses ? Rassurez-vous, la plupart des affirmations de cette journaliste sont fausses (ah, ces journalistes !).

Certes, ces lampes émettent un champ électromagnétique, car elles contiennent dans leur culot un composant électronique. Mais sachez que tous les appareils électriques émettent ce champ, de la télévision à l'aspirateur en passant par le sèche-cheveux (ce dernier fait même partie des appareils qui en émettent le plus). Mais les mesures qu'elles réalisent ne sont pas valables car effectuées à moins de 30 cm de la lampe (en plus, on n'est jamais à moins de 30 cm d'une ampoule).

Quant au mercure, oui, les lampes basse conso en contiennent. Mais en infime quantité. Et même si vous cassez par inadvertance une ampoule, la quantité de gaz qui s'échappera sera trop faible pour vous intoxiquer. Par précaution, il suffit d'ouvrir la fenêtre et de ramasser les débris avec un balai (mais pas avec un aspirateur qui risquerait d'émettre des émanations à la prochaine utilisation).

Enfin, le pic de cancers de la prostate observé aux Antilles n'a évidemment rien à voir avec les lampes basse conso ! Les pesticides utilisés dans l'agriculture sont sans doute les premiers responsables.

Bref, une vidéo alarmiste mais sans aucun fondement scientifique. C'est vrai, on peut se poser des tas de questions sur ces lampes, mais d'un tout autre ordre : sont-elles vraiment plus économes ? Peut-on les utiliser partout ? Leur lumière n'est-elle pas désagréable ? Promis, je vous donnerai quelques réponses, mais un autre jour.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kat 30/09/2009 13:36


ça, ça m'intéresse, tiens nous au courant des prochaines avancées dans le domaine de l'éclairage écologique. En attendant je vais aller éteindre la lumière de la cuisine... hum hum