L'huile de palme, ça carbure mal

Publié le par L'oiseau moqueur

Je m'adresse aux automobilistes : méfiez-vous de votre pompiste. L'hiver dernier, plusieurs centaines de voitures diesel sont tombées en panne après passage à la station-service, surtout dans les régions du nord et du centre.

Evidemment, les grandes surfaces en cause (car il s'agissait surtout de pompes de la grande distribution) se sont bien gardées d'en parler. Certaines ont discrètement remboursé leurs clients.

Des factures de 2000 € ou plus pour les malchanceux !

Mais nombre de victimes ont dû sortir le porte-monnaie. Dans le meilleur des cas, la réparation leur a coûté entre 150 et 200 € pour le changement des filtres et la vidange du réservoir. Pour les plus malchanceux, il fallait changer les injecteurs et là, coup de massue : des factures de 2000 € ou plus !

Que s'est-il passé au juste ? Le gazole utilisé par certains pompistes n'a pas apprécié les grands froids du début de l'année (mais oui, souvenez-vous de la neige, du verglas et des températures qui ne dépassaient pas les - 10°C).

L'huile de palme à l'origine d'une grosse bourde...

Pourquoi ? Parce qu'une partie du biocarburant intégré dans ce gazole était issu de l'huile de palme et que cette huile exotique (provenant surtout d'Asie) n'aime ni le froid ni les additifs de tenue au froid que les pétroliers ajoutent l'hiver dans leurs produits.

Résultat : un carburant qui se fige un peu trop et qui bouche les filtres de l'injection.

Alors la bonne nouvelle, c'est que suite à cette grosse bourde, les pétroliers, les constructeurs et les pouvoirs publics se sont remués : l'huile de palme ne pourra plus être utilisée l'hiver. Soit dit en passant, elle pourra continuer de l'être l'été. Quand on sait les ravages que sa culture provoque...

Attention, l'eau c'est pas mieux

Pour autant, vous n'êtes pas à l'abri d'une mauvaise surprise : un carburant de mauvaise qualité, de l'eau dans la cuve... et c'est la panne assurée, surtout sur les voitures récentes à injection directe, hyper sensibles aux impuretés.

Pour éviter au maximum ces désagréments, voici quelques conseils :
- évitez de vous servir dans une station après le ravitaillement des cuves (brassage des impuretés)
- évitez les stations nouvellement construites (de l'eau peut s'être accumulée dans les cuves neuves)
- l'hiver, abritez votre voiture du froid pour éviter le choc chaud-froid entre le réservoir froid et le carburant qui va très vite monter en température : avec le phénomène de condensation, de l'eau va se retrouver dans le carburant.
- et surtout, remplacez vos filtres d'injection régulièrement et par des filtres agréés (évitez les filtres pas chers vendus dans les Feuvert, Carglass et autres).

Désolée pour cet article un peu long, mais le scandale de l'hiver dernier méritait, je trouve, qu'on s'y attarde...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article