Quand les SHA donnent de l'eczéma

Publié le par L'oiseau moqueur

Elles sont devenues des stars depuis l'arrivée de la grippe A, se vendent comme des petits pains et ont vu leur prix exploser. De quoi s'agit-il ? Des solutions hydro-alcooliques (SHA). Si l'on en croit les messages marketing diffusés ici et là, ces gels lavants sont devenus la protection indispensable contre le flippant virus H1N1.

On applique la solution, on se frictionne les mains et... c'est tout : pas besoin d'eau. C'est bien pratique. Sauf que ces gels désinfectants commencent à montrer des effets secondaires. Un article de Libération, intitulé "La solution qui gratte" et publié le 29 octobre dernier, révèle qu'à trop se badigeonner les menottes avec les SHA, on finit par attraper de l'eczéma. C'est moins grave que la grippe, c'est sûr, mais ça peut devenir handicapant.

En conclusion : l'eau, oui, mais la solution hydro-alcoolique sans modération, non !

Un p'tit bonus : A Groland, z'ont trouvé une autre solution. Voici la vidéo (faut aimer l'humour grolandais, c'est sûr...) :


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article